Vous êtes ici : Accueil Nouvelles Puissante expérience bourrée d'adrénaline

Puissante expérience bourrée d'adrénaline

29/04/2014

La vieille bande galicienne Dixie Town recueille dans son dernier disque Burned Alive une sélection de puissantes chansons de son répertoire avec des évidentes réminiscences de gens comme Freddy King, Johnny Winter, Cream, Rory Gallagher, Jimmi Hendrix ou Ten Years After. Au format CD double et LP (télécharge). Ils présentent déjà leur travail en direct. 

En août dernier Dixie Town offrait en direct un concert très spécial dans la Salle Son de Cangas do Morrazo, accompagnés par des invités de la scène locale de Vigo. Un concert de plus de deux heures qui a eu lieu au cours de la première année après l'enregistrement de son dernier disque de studio, l'acclamé O Furacán. Deux heures pendant lesquelles, dans une salle pleine à craquer, le groupe de hard blues et rock psychédélique crée en 2007 par Oscar Fontan, Lucas Ferrández et Pepe Ferrández, a ressenti la chaleur d'une audience fascinée, celui-ci étant sans doute le meilleur concert de son histoire, au moment plus doux et satisfaisant de la tournée 2013. Heureusement, le concert a été enregistré et Burned Alive est témoin de ce qui arriva ce soir-là.

 

Burned Alive recueille douze thèmes, tous des originaux sauf le traditionnel Rolling and Tumbling et The Hunter (Booker T. Jones), et résume la trajectoire du groupe qui commence en 2007 et a été reflétée jusque là sur quatre albums de studio: Hardnighters, Blues Believers (2007), Overdrive (2008), Fat & Superb (2010) et O Furacán (2012). L'habituelle énergie, spontanéité et rudesse de son qui dégage le trio en direct, en tant qu'héritier de bandes comme Ten Years After, Mountain, Atomic Roosters ou The Incredible Hog, s'enrichit à cette occasion avec la collaboration de musiciens tels qu'Isaac Campos (Sugar Mountain), Ruben Suarez (High Sierras), Toño Lopez (Soul Jacket) ou David “Tato” Vazquez (Bakin Blues Band), qui joignent leur mandolines, claviers, voix et fabuleuses guitares à cette très intense révision du répertoire plus récent de Dixie Town. On y trouve des thèmes classiques pour tous les adeptes du trio, comme Doublecrossed, A life, a lie, You can’t stop me now ou Every father’s son.

 

Si pour l'antérieur album, O Furacán, ce fut le new-yorkais Mike Mariconda qui se chargea de la production, pour l'édition, mixage et mastérisation de ce nouveau travail Dixie Town a compté sur le légendaire producteur Joaquín Torres (Stevie Wonder, Rosendo, Baron Rojo, The Fugees, Ilegales…), dont l'expérience et le savoir-faire ont peaufiné l'excellent travail du groupe sur la scène.

 

L'album sera disponible à partir du 27 février au format double digipack et vinyle simple plus code télécharge. Pour fêter cette nouvelle sortie le groupe commencera une tournée jusqu'en fin 2014 qui donnera suite à celle initiée avec O Furacán.