Vous êtes ici : Accueil Nouvelles De l'eau aux poches

De l'eau aux poches

20/01/2014

 

La basquaise Maite Larburu et l'américain Josh Cheatham sont les protagonistes de Neighbor. Tous les deux résident au même quartier d'Amsterdan. Larburu est violoniste, et Cheatham joue de la viole de gambe et de la contrebasse-et ils ont développé leurs carrières dans des nombreuses formations de musique ancienne. Mais ce que l'on écoute dans le disque Ura Patrikan est quelque chose de bien différent.

Ils en font la présentation ce mardi 29 dans la bibliothèque municipale de Donostia-Saint Sébastien. Vous aurez aussi l'opportunité de voir le court-métrage d'Asier Altuna Zela Trovke dont Maite joue le rôle principal. On vous avance deux chansons:

 

Écute:

Nunzare

mp3 

Little River

La basquaise Maite Larburu et l'américain Josh Cheatham sont les protagonistes de ce disque. Ils résident tous les deux à Amsterdan. Larburu est violoniste et Cheatham joue de la viole de gambe et de la double basse- et postérieurement ils ont développé leurs carrières dans des nombreuses formations de musique ancienne, des orchestres de musique baroque et de musique de chambre. Larburu a fait partie de De Nederlandse Bachvereniging, de l'Amsterdam Baroque Orchestra, d'Anima Eterna, de l'Orquesta Barroca de Sevilla et de la Holland Baroque Society –c'est accompagnée de cette dernière qu'on peut la voir dans le court-métrage d'Asier Altuna Zela Trovke, passé en première au dernier Festival du Cinéma de Saint Sébastien, en interprétant une vieille chanson slovaque du XIe siècle. Sur le curriculum de Cheatham figure la Capriccio Stravagante Orchestra, Netherland's Bach Society, Chanticleer for Teldec et beaucoup d'autres.

Mais à cette occasion, les deux musiciens ont laissé de côté (si bien pas totalement) leurs instruments professionnels et ils nous offrent une collection de chansons basées presque exclusivement dans la voix convaincante et proche de Larburu et la guitare arpégée de Cheatham. C'est une musique populaire d'auteur, qui puise du folk, du blues, de la musique brésilienne, du jazz et de la chansons traditionnelle. Larburu est l'auteur des chansons et Cheatham s'est chargé du développement musical des celles-ci, en utilisant, outre la guitare, des instruments éloignés de la musique occidentale comme le shakuhachi (flûte japonaise), sarangi (instrument de l'Inde), ou le shruti box (comme l'antérieur, d'origine hindou).

Il est surprenant la naturalité, la liberté et la personnalité que le couple transmet su ce premier travail. Cependant, les influences sont bien là. Au long de ces 14 suggestives chansons interprétées en euskera, en anglais et en espagnol, on retrouve les traces, parmi d'autres, de Leonard Cohen, Joni Mitchel ou Astrud Gilberto. Mais c'est sans doute dans les compositions de plus grande force hypnotique où il est plus évident ce qui a de spécial et hardi dans la proposition de Neighbor; des voisins d'un quartier où il fait bon vivre