Vous êtes ici : Accueil Artistes Tapia eta Leturia Biographie

Biographie

Tapia eta Leturia, c'est bien plus que la combinaison d'un accordéoniste et d'un joueur de pandero qui depuis 1984, année où ils jouent ensemble pour la première fois, interprétent de la musique pour trikitixa (accordéon diatonique) sur toutes les scènes possibles. Il s'agit aussi bien de concours, qu'ils remportent deux fois de suite, que des fêtes de villages ou champêtres, pour passer également par les salles de concert et participer à des festivals de rock ou bien de folk.

Mais Tapia eta Leturia, c'est encore plus, un brevet déposé d'authenticité dans le monde de la triki contemporaine, deux musiciens qui savent s'adapter à tous les contextes possibles. Ce n'est qu'à partir de la connaissance de la dynamique interne de la tradition, que l'on peut rompre avec elle lorsque cela est nécessaire, sans que le produit grince ou qu'il soit artificiel ou prétentieux.

Ils sont les premiers à élargir le couple classique de trikitilari (accordéon diatonique et pandero), en y introduisant des instruments et des sons nouveaux. Ils ouvrent définitivement le monde de la trikitixa, voie que de jeunes groupes tels que Gozategi, Maixa eta Itziar, Alaitz eta Maider... poursuivraient par la suite.

Tapia eta Leturia effectuent leur première tournée à l'étranger en 1992 dans les Iles Britanniques. En 1993, ils accompagnent Negu Gorriak lors de la tournée que ce groupe réalise en Europe centrale. C'est en 1994 qu'ils traverseront l'Atlantique pour la première fois pour aller jouer en Californie, toujours dans des milieux liés aux colonies d'émigrants basques.

La conséquence d'un de ces voyages, est une intéressante tournée au Canada à travers divers festivals de musique folk, en 1996. Ils rentrent ainsi dans un circuit où le son de la trikitixa ou la façon de jouer le pandero dans cette zone d'Europe, étaient quasiment inconnus.

A l'occasion d'une tournée au Canada, ils ont l'occasion de partager la scène avec le groupe de Sharon Shannon. Leurs visites au Canada se répétent plusieurs années consécutives, participant à différents festivals d'une côte à l'autre. C'est l'origine de la relation de Tapia avec le Québec, qui a porté d'autres fruits musicaux. De plus, lors du festival de folk de Getxo, ils accompagnent en direct dans plusieurs chansons La Bottine Souriante, grand groupe québecois et authentique université du meilleur folk de fusion.

Tapia eta Leturia créent un nouveau format de quatuor, aux côtés du violoniste Arkaitz Miner et du pianiste Txus Aranburu. La présence d'un violon ne doit pas être perçue comme un excentricité contemporaine, les anciens récits, gravures et l'opinion des folkloristes semblent prouver que le violon (arrabita) fut un instrument musical propre dans la musique pour la danse traditionnelle d'Euskal Herria. Actuellement, Tapia eta Leturia se produisent sous ce nouveau format de quatuor, de grande richesse harmonique due à l'introduction du violon et du piano, mais sans perdre un brin de leur sens de la diversion, le rythme du coeur de la musique d'Euskal Herria: la trikitixa.